Conservatoire Larzac Templier et Hospitalier

Présentation du territoire

Les sites du Larzac Templier et Hospitalier

Situés au cœur du Parc Naturel Régional des Grands Causses les sites ponctuent le paysage de leur Remparts qui défient le temps.

La Cavalerie, La Couvertoirade, Sainte-Eulalie de Cernon et la Tour du Viala du Pas de Jaux témoignent de l'implantation des Templiers au 12ème siècle à partir de la donation par Raymond, abbé de Gellone de l'Eglise de Sainte-Eulalie, à l'Ordre en 1152.

Ces sites constituent le Circuit du Larzac Templier et Hospitalier en incluant le petit fort cistercien de Saint-Jean d'Alcas qui dépendait d'une abbesse qui a autorisé la population à élever les fortifications au XVème siècle pour se protéger.
Ils font partie du territoire concerné par la Candidature au Patrimoine Mondial du dossier Causses et Cévennes.

Le Circuit du Larzac Templier et Hospitalier:

Il compte 85 kilomètres. Il se fait en deux jours, si l'on veut approfondir les relations qui lient étroitement les sites Templiers entre eux et leurs rapports avec le territoire.
Tous les sites proposent des visites guidées qui permettent de mieux appréhender l'histoire, l'architecture, le passé, le présent mais aussi le futur programme de développement touristique et culturel. Des audioguides sont mis aussi à disposition sur chacun des sites.

La carte du Circuit des Templiers


La candidature au Patrimoine Mondial
du dossier Causses et Cévennes

Les Causses et les CévennesCausses et Cevennes, bientôt “patrimoine de l’humanité” ?

Pour gérer tous ensemble ce patrimoine , les cinq département concernés : l'Ardèche, l'Aveyron, le Gard, l'Hérault, la Lozère se sont rassemblés au sein d'une Association de Valorisation des Espaces des Causses et Cévennes (AVECC) dont la présidence a été confiée à Jean Puech, président du Conseil Général de l'Aveyron. Cette structure a pour vocation de se transformer, si l'Unesco donne son label, en organe de gestion.

Les Causses et les Cévennes en chiffres

Les Causses et les CévennesDes hommes au service de la nature

Les Causses et les Cévennes présentent une diversité de paysages grandioses, résultat d’un long travail entre l’homme et la nature. Dans à un environnement naturel et sauvage composé de reliefs, de roches, d’eau et de végétation, les caussenards et les cévenols ont su s’intégrer harmonieusement et façonner des paysages millénaires.

On distingue quatre grands ensembles :

Les Causses et les CévennesDes paysages façonnés par l’histoire

Les premières traces d’occupation de la région remontent à la préhistoire. À la fin de Moyen Age, l’extension de l’économie agropastorale sur les Causses, entraîne une transformation importante des paysages. Et c’est sous la houlette des Ordres des Templiers et Hospitaliers, que les plateaux caussenards furent sans cesse valorisés. Le fromage de Roquefort ainsi que le travail du cuir à Millau sont des productions ancestrales qui font encore aujourd’hui la réputation de la région.
Une seconde grande période de modification des paysages débute à l’époque Moderne dans les Cévennes et se poursuit jusqu’à la première moitié du XIXe siècle. Liée à l’élevage des vers à soie, elle se traduit par l’aménagement des vallées les plus reculées et par l’édification de bâtiments spécialisés.
Dés les années 70, après un siècle de déclin, les Causses et les Cévennes aborde une renaissance rurale qui assure la sauvegarde de paysages exceptionnellement conservés pour les générations futures.

Les Causses et les CévennesL’agriculture et l’élevage, source de vie

Les Causses et les Cévennes sont marqués par l’économie agropastorale, pratique toujours perpétuée de nos jours, bien que largement disparue en Europe méridionale, sous l’effet de la modernisation de l’agriculture.

Aujourd’hui encore, les drailles marquent ces terres de transhumance et apparaissent comme des traits d’union entre les Causses et les Cévennes.

Sous l’impulsion de l’ensemble des acteurs du territoire, les Causses et les Cévennes vivent et revivent. Les prairies sont entretenues par le pastoralisme, les terrasses remises en culture, le patrimoine bâti restauré et occupé par de nouvelles générations de résidents.

Les Causses et les CévennesUn patrimoine respecté et préservé

Aux activités agricoles et rurales s’ajoute le tourisme, notamment de pleine nature, avec la découverte d’un patrimoine naturel et culturel exceptionnel.

Plusieurs organismes oeuvrent à sa protection et sa mise en valeur. Le patrimoine architectural, qu’il soit monumental ou plus modeste, fait l’objet d’attentions particulières. De nombreuses parcelles sont intactes, les bornages templiers et hospitaliers marquent les limites des anciennes propriétés, des lavognes, des bergeries voûtées et des caves sont encore aujourd’hui exploitées, les terrasses cultivées et les chemins de traverse entretenus.

Dans le respect de l’authenticité, la restauration du patrimoine a eu recours aux matériaux locaux (schiste, granite, calcaire ou châtaignier) liés à des techniques de constructions traditionnelle.

Avec ce patrimoine exceptionnel, les Causses et les Cévennes s’engagent et se mobilisent pour l’obtention du prestigieux label « Patrimoine de l’Humanité ».
C’est ce fabuleux trésor que nous souhaitons vous faire partager.

En savoir plus sur le site : www.causses-et-cevennes.com/

imprimer la page
Demande de brochures

Conservatoire Larzac Templier et Hospitalier

Immeuble Jean-Henri Fabre - Place Bion Marlavagne - 12100 MILLAU
Tél. 05 65 59 12 22 - Fax. 05 65 60 63 24
Courriel : conservatoire.larzac@wanadoo.fr
Mentions légales - Votre avis sur le site